En 2022 le marketing digital n’est plus une option pour les entreprises qui veulent aller chercher la croissance. Parfois même, le digital permet uniquement de rester à flot. Découvrez l’univers du marketing digital, ses nombreux aspects et ses contraintes.

Le site web : la base

Avoir un site internet est définitivement la base de nos jours, quelle que soit la taille de l’entreprise et peu importe l’objectif du site. En effet, c’est la première étape à définir : quel est la mission du site web. Permet-il simplement de donner des informations sur l’entreprise ? On appellera alors cela un site vitrine, à l’image des vitrines des magasins ayant pignon sur rue. Mais le site web peut aussi avoir une vocation commerciale, par exemple en permettant d’y laisser ses coordonnées. Ainsi, ce type de site où l’objectif est de récupérer des coordonnées de personnes, cela s’appelle une stratégie de génération de leads. Le lead étant le contact d’une personne, que ce soit en BtoB ou en BtoC. Le contact peut être un simple Email ou numéro de téléphone… Et peut aller jusqu’à un long formulaire comprenant plusieurs variables. C’est le cas pour les sites de devis pour des assurances ou des travaux par exemple. Enfin, un troisième type de site existe et vous les connaissez assurément, ce sont les sites E-Commerce. Leur rôle est alors assez simple, générer des ventes en ligne. La gestion de ce type de site est donc plus compliquée car nécessite la gestion d’un catalogue de produits, potentiellement de promotions et animations commerciales à mettre à jour, des solutions de transporteurs et de paiement à proposer en ligne… C’est pourquoi il est courant qu’une ou plusieurs personnes supervisent ce type de site et son exploitation. On appelle ce poste l’Ecommerce manager. 

L’expérience utilisateur au cœur des enjeux

Pour chacun de ces sites et dans le but de répondre à un objectif bien précis, l’expérience utilisateur doit être parfaitement optimisée et réfléchie. On appelle expérience utilisateur, l’ensemble des éléments qui permettent aux visiteurs du site web d(y trouver facilement et instinctivement les informations recherchées. Surtout, cela consiste à s’assurer que la mission recherchée est facilement atteignable, sans embuches ou problématiques techniques. Ainsi, des agences web se sont spécialisées dans ce type d’expertises, c’est par exemple le cas de www.puzzleagency.com. Un des virages importants de l’expérience utilisateur, qui fait aujourd’hui plutôt partie du passé, c’est l’expérience mobile. En effet, sur la plupart des marchés et secteurs de l’économie, le téléphone mobile ou smartphone, est largement utilisé pour aller naviguer sur des sites internet. Mais encore faut-il que ces sites web soient adaptés à cette navigation. Malheureusement pendant longtemps, la navigation mobile a été chaotique avec tantôt une version mobile inexistante, tantôt des problèmes de responsivité important. Les changements d’algorithmes de Google qui depuis quelque temps donnent une grande importance à l’expérience mobile et à l’expérience utilisateur dans sa globalité, permettent enfin d’avoir un web plus efficace et agréable à découvrir sur mobile.

Le trafic est indispensable

Avoir son site web et connaitre son objectif principal c’est bien. Avoir travaillé son expérience utilisateur et faire en sorte qu’elle soit bonne c’est très bien. Mais ces efforts n’auront un intérêt que s’il y a du trafic sur le site. Pour cela, différents leviers existent afin d’amener du monde sur son site internet.

Le SEO

Le SEO ou référencement naturel est le premier levier à travailler pour avoir une stratégie d’acquisition de trafic à moyen et long terme. Une bonne structure de site, des contenus de qualités et bien optimisés et surtout des liens pointant vers son site permettent de travailler son référencement naturel.

Google Ads

Google Ads est complémentaire du SEO. C’est l’outil mis à disposition par Google pour faire des liens sponsorisés sur les résultats de recherche… Mais pas seulement. La publicité via Google peut prendre la forme d’une annonce textuelle, d’une vignette de produit pour le shopping, d’une bannière visuelle ou même d’une vidéo. Le modèle économique est alors du CPC, le coût par clic. À chaque fois qu’une personne clic sur un lien sponsorisé d’une page de résultat de recherche, l’annonceur est facturé de quelques centimes à quelques euros suivant le marché et la concurrence car ce sont des enchères !