Les entreprises doivent être capables de prévoir et de s’adapter dans un monde où les techniques de travail et les objectifs professionnels évoluent. Gérer les ressources humaines en tant que groupe tout en facilitant le changement est un défi important qu’elles doivent relever. Une solution efficace dans ce cas est la mise en place d’une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), qui répondra directement aux attentes des managers et à celles des salariés.

Qu’est-ce que la GPEC ? Quels sont les outils et quand l’établir ? Découvrez les étapes essentielles et les enjeux d’une approche intégrée de la GPEC.

Définition

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences est une technique qui, comme son nom l’indique, doit permettre à l’organisation de prévoir ses besoins en termes d’emplois, de recrutement et de compétences pour son personnel afin de maximiser sa productivité.

Bien que la GPEC soit un outil développé pour les Ressources Humaines, elle nécessite la participation de l’ensemble de l’organisation. La méthode du plan général de développement économique est fondée sur une stratégie d’entreprise à moyen terme.

Quels sont les outils de la GPEC et à quoi servent-ils ?

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), comme on l’appelle plus généralement, est un instrument essentiel pour le succès de toute organisation. Un outil gpec doit être appliqué afin de redresser la situation et de faire le point sur votre entreprise, découvrons quelques cas d’usage des outils GPEC :

L’organigramme d’entreprise

Elle fournit une représentation visuelle des nombreux services disponibles dans l’organisation à un moment donné, ainsi que de la répartition du personnel de l’entreprise. L’identification des relations hiérarchiques et organisationnelles qui existent entre les services et les métiers, de même que la visualisation de la répartition des responsabilités dans l’organisation, sont toutes rendues possibles par cet outil.

Il peut être utilisé comme un outil permettant d’identifier les capacités déjà en place et celles qui doivent être obtenues afin d’atteindre les objectifs fixés et d’accroître la compétitivité. 

L’entretien professionnel

Le but de l’entretien professionnel est de faire le point sur la progression professionnelle de l’employé et de proposer des recommandations pour son développement futur. C’est un outil essentiel pour la GPEC, car il permet d’identifier et de mettre en avant les souhaits des collaborateurs.

Feedback

Tout le monde, y compris les employés et les managers, peut soumettre un feedback à tout moment en utilisant un module de feedback. Ce type d’outil a pour but d’offrir une option supplémentaire aux professionnels des ressources humaines ; en effet, alors que les entretiens traditionnels et réglementaires permettent de gérer des campagnes de grande envergure en temps voulu et de répondre également à un cadre légal, le Feedback offre la possibilité d’induire une plus grande agilité et flexibilité dans le suivi et la gestion des employés.

Formation

La formation professionnelle, qui est l’un des outils les plus importants de la GPEC, assure aux employés d’améliorer ou de développer leurs capacités, leur permettant ainsi de gagner en termes de compétitivité. En effet, les stratégies et les procédures organisationnelles se développant, il est nécessaire que les compétences de chacun s’améliorent pour que les entreprises restent efficaces et atteignent leurs objectifs.

Des solutions de gestion et de reporting à la pointe du progrès

Un système de GPEC doit être doté de possibilités d’administration et de reporting robustes et sophistiquées. Les tableaux de bord, pour commencer, permettent d’accélérer et de sécuriser les programmes d’entretien, qui comprennent tout, de la préparation à l’entretien proprement dit et à la certification finale. Il est également simple d’effectuer un suivi des équipes, ce qui est un outil extrêmement utile pour les managers, ainsi que d’obtenir des notifications des échéances à venir.

Quand faire de la GPEC ?

De manière générale, toute situation caractérisée par une croissance ou une transformation importante de l’entreprise nécessite une gestion proactive. En conséquence, la question est plutôt la suivante : existe-t-il des conditions d’activité dans lesquelles la GPEC ne serait pas nécessaire ? 

Oui, il existe des conditions de stabilité interne et externe lié au secteur de l’entreprise. Un marché et une profession stables se présentent à l’entreprise, qui opère dans un environnement non évolutif et qui n’a d’autres objectifs que de maintenir son niveau d’exploitation actuel n’aura pas d’utilité à utiliser la GPEC.